Bonjour à tous, merci d'avoir choisi d'assister à ce webinar RH coûts cachés coup visible. Plonger dans la réalité du terrain alors comme d'habitude, pour que ce webinar soit le plus riche possible pour vous, n'hésitez pas à poser vos questions par écrit dans la zone réservée à cet effet, nous y répondrons à la fin de la présentation. Alors aujourd'hui, nous sommes 2 intervenants. Tamatave un qui est business consultant chez ADP et moi-même, Nathalie Gasset, chef de produit au sein des équipes marketing. Avant d'entrer dans le vif du sujet et pour ceux qui ne connaîtraient pas déjà ADP, je vais vous décrire ADP en quelques chiffres, mais rapidement rassurez vous, je vais faire le plus vite possible. Alors ADP est le leader mondial de la gestion du capital humain, qu'est ce que ça veut dire ? Ça veut dire que nous accompagnons nos clients sur des thématiques qui concernent la paye, la RH, la gestion des temps, la gestion des talents, tout ça dans un environnement entièrement digital, nous éditons chaque mois 3000000 de bulletins de paye et ce mois-ci, nous avons déposé 1000000 de bulletins de paies. Dans le coffre-fort individuel des collaborateurs. De nos clients ? Alors vous voyez sur la carte que nous avons 9 sites en France et nous accompagnons nos clients dans plus de 140 pays. Alors, revenons en à notre sujet du jour. J'imagine que vous avez déjà assisté à des webinar sur le thème du total Cost of Warship. C'est bon, je l'ai dit après j'utiliserai que ticio celui de l'externalisation, celui des dés. Le thème des coûts visibles, des coûts cachés. Vous connaissez sûrement les grands principes techniques et théoriques. Aujourd'hui, avec la participation de Thomas Bonjour Thomas et merci d'être là avec nous. Bonjour, je vous propose, je vous propose de découvrir la réalité du terrain, la vraie vie quoi. Alors, comme tout bon journaliste qui se respecte, j'ai préparé ma liste de questions, donc vous verrez que je vais faire un petit peu. Je vais regarder mes notes comme il le faut. Et puis je vais commencer par poser une première question à Thomas Thomas, est ce que tu peux nous décrire ta mission au quotidien chez ADP ? Oui, alors Bonjour à tous, Bonjour Nathalie, alors ma mission au quotidien donc ça fait déjà 15 ans que je travaille chez ADP donc pour accompagner nos clients dans leur projet si RH donc d'abord dans les équipes de mise en place et puis ensuite aujourd'hui dans les équipes business consulting où j'accompagne nos clients et non clients dans leur réflexion sur leur projet système d'information, alors en quoi ça consiste ? Bah, principalement à réaliser des outils d'organisation de la fonction donc. Veille Administration du personnel de fournir des insights sur ces organisations sur les coûts, la productivité. Le type d'organisation, donc à travers notre expérience, la connaissance du marché et nos benchmark. Et puis c'est surtout restituer ses résultats. Le résultat de nos études, de nos business cases donc auprès des directions générales dans le cadre de leur projet d'externalisation système et où processus métier, un partiellement ou pas, et dans le cadre de mon métier, ce qui est ce qui est important de souligner, c'est que j'ai à la fois la chance de travailler, donc avec l'ensemble des équipes projets qui vont. Bah de des, des RH. Vs des responsables de centres de services partagés les gestionnaires, parfois des experts sur des sur des thématiques précises et jusqu'au manager, parfois même sur de l'implémentation de systèmes de gestion des temps. Et puis en interne, voilà de d'accompagner nos commerciaux. Donc au quotidien, voilà dans ces réflexions qu'ils ont dans les réflexions, pardon qu'ils ont avec nos clients et nos prospects. Très bien et donc, et donc naturellement Thomas. Si je te dis le mot, bah ça te fait penser à quoi ce mot ici haut ? Alors le mot Tisséo en fait ça me fait penser à notre équipe, c'est à dire que à chaque fois qu'on entend prononcer le mot, le mot titiou qui a un besoin qui qui émane par rapport à ça, c'est l'équipe ADP en charge justement de mener ces études, de fournir des insights auprès de nos prospects, nos clients pour les aider justement sur des des études d'opportunité liés à l'externalisation du système d'information où ? Alexandra, Lisa Sion de la fonction. Et donc c'est comme ça qu'on nous appelle depuis maintenant près de 20 ans, c'est l'équipe Tisséo, donc c'est pas nécessairement lié au coût cellier, plutôt dans une dynamique de de changement d'organisation et d'évolution des systèmes. C'est vrai qu'ici au Maine et tout si Oman c'est comme ça qu'on vous connaît, une vraie équipe au quotidien. Ouais tout à fait. Alors Ben je vais en profiter, hein, est ce que tu peux nous expliquer cette fameuse méthode Duty CIO Thomas ? Alors dans les années 4 Vingts, le Gartner Group a inventé une méthode de calcul, donc qui intègre tous les éléments constitutifs d'un produit manufacturé. Le total Cost of warship, qu'on traduira en français par coût total de possession puisque nous on appelle à la co complet de la fonction. Donc, et afin d'évaluer la productivité administrative, paye au plus justes dès le début des années 2000, avec donc ADP à transposer cette cette approche dans le secteur du service RH et mis au point donc le coût total de de fonctionnement qui prend en compte le coût complet de la fonction, c'est à dire donc la somme des coûts, systèmes d'information et des coûts métiers relatifs à la gestion de paie et à l'administration du personnel. Donc ce coût complet comprend à la fois des coûts visibles, des coûts évidents et des coûts moins visibles qu'on appelle nous les coûts cachés. Et en ce qui concerne donc les temps pris en compte, c'est d'abord le périmètre d'activité qui est visé, plutôt que les seuls acteurs dédiés, c'est à dire que on prend en compte tous les acteurs impliqués directement gestionnaire de paye, gestionnaire administratif où lié au temps, le management des équipes par exemple, soit de la paye soit du centre de service partagé et indirectement dans les processus. Et on peut retrouver des services comptables, une cellule de recrutement finalement, c'est là ce qui est pris en compte. C'est, c'est la tâche et le temps passé à cette tâche. Qui est calculée sur la base de équivalent temps plein. Et puis, ce qu'on constate dans ce calcul, donc, qui a à la fois la somme de de de ses composantes, c'est que la part des systèmes et des coûts métiers varient fortement déjà d'une organisation à une autre et représente en moyenne près de 25%. Donc pour l'appart S 6 par rapport à ce coût complet. Et on constate aussi que les entreprises qui elles investissent moins on part moins importante du coup système d'information voir leur productivité donc moins performante. Que celles qui ont investi une part plus importante dans ce dans ce coût complet. Et puis surtout, ce qu'on remarque, c'est que les RH souvent, sont surpris au final du coup complet qu'on calcule et sur sur leur fonction paye, Administration du personnel. Donc ils ont-ils sont souvent assez étonnés en fait de ce que ça peut représenter quand on met bout à bout l'ensemble de ces coûts. J'imagine, j'imagine qu'ils doivent avoir des belles surprises. Alors justement, tu viens de nous parler de la notion de de coûts visibles et de coûts cachés ? C'était aussi une des thématiques d'aujourd'hui, est-ce que tu peux nous donner un peu plus de détails ? Qu'est ce que c'est que les coûts cachés ? Qu'est ce que c'est que les coûts visibles ? En fait, les coûts cachés sont les coûts auxquels les entreprises ne pensent pas spontanément lorsque ils sont amenés à considérer le coût complet de de de leur paye. Il est-il est évident d'intégrer les coûts et les coups du prestataire, les coûts métiers. On a vu un peut être pas par processus mais en tout cas de son service paye, mais il faut aussi prendre en considération certains coûts indirects. On peut penser à la formation de de des gestionnaires, donc là on va être plutôt au niveau du du coût complet ou du coefficient du coup complet appliquer. Donc au au métier. Et puis le coût du turn over, des coûts liés à la qualité ou non d'ailleurs de la paye, des coûts liés à la compliance. Pour vous donner un exemple de coup qu'on peut prendre en compte, c'est typiquement pour les organisations qui vont subrogé donc qui vont devoir à recouvrer des des ISS. Et bien parfois ces organisations n'ont pas le temps en fait de de faire ce travail et on va retrouver des sommes dehors qui ne seront jamais recouvrées et qui donc vont peser dans ce coût complet de la fonction. Puisque c'est une activité qui un n'est pas faite et 2 coûte de l'argent à l'entreprise. D'accord, d'accord, donc j'imagine que t'as quel que t'as peut être quelques chiffres à partager avec nous, je vais afficher un slayed où on retrouve justement ces variations. Est-ce que tu peux nous les commenter s'il te plaît ? Oui alors sur ce slide donc par exemple quand on regarde les résultats donc ils sont issus du du White Paper de 2021 et qui donnent des tendances sur le constater sur des organisations internationales. On mesure bien l'impact de ces coûts cachés sur le coût complet donc on est bien sûr des structures à l'international et on estime que ces coûts cachés pèsent en moyenne à peu près. 25% du coût total, c'est à dire qu'on a vu tout à l'heure là les coûts système, les coûts métier et on aurait en moyenne, alors ça dépend vraiment d'une organisation à une autre. 25% de ces coûts cachés, qui viendrait s'ajouter finalement à la somme qu'on a vu tout à l'heure. On y retrouve des coûts tels que le reporting consolidé, la gestion des différents prestataires. Par exemple, si on est sur de multiples systèmes, ce qu'on appelle nous les paroles lits-cages ou plutôt. Lié aux erreurs de paye en référence un peu à l'étude, notamment Deloitte qui les chiffres jusqu'à près de 2,5% de la masse salariale. Donc on a un certain nombre de coup. Voilà lié à la, à la qualité, à la, à la complexité des systèmes, à la gestion des prestataires et bien d'autres hein, qui vont peser ou non plus ou moins sur ce coup complet. Okay, très bien, alors j'en profite hein ? Je fais une petite parenthèse. Si vous n'avez pas lu le White Paper auquel Thomas fait référence depuis 2011, on publie régulièrement. ADP publie régulièrement un White Paper. Je vous invite à aller le récupérer sur fr point p.com, notre site web et vous verrez, il est très intéressant. Vous découvrirez d'autres chiffres et d'autres éléments théoriques concernant la méthode du Kiss you. Voilà, je ferme la parenthèse, merci Thomas et je continue et je te pose une nouvelle question Thomas, alors, qu'est ce qui aujourd'hui ? Parce que j'imagine que cette démarche d'aller chercher, d'aller gratter dans les coups, c'est pas quelque chose de simple. Donc qu'est ce qui motive une entreprise à aller fouiller dans son TCO et aller calculer et s'intéresser à son Tisséo ? Alors, qui s'intéresse à à son TCO et à son organisation puisque au-delà de TC, au-delà du coup, on a aussi cette notion de du poids, de l'organisation, de la productivité pour pour moi c'est indissociable des 2. Et bien il y a plusieurs finalement. Motivation. Plusieurs enjeux des entreprises. Alors, il y en a, il y en a, il y en a de multiples, mais si on devait un petit peu les classer, je dirais-je commencerai déjà par peut être par la réduction des risques, on sort ou en tout cas on sort de la phase COVID on a vu qu'il était important de pouvoir assurer la continuité des services de paie et administratif, donc de travailler sur justement ce risque de ne pas pouvoir assurer et de produire en tout cas un bulletin de paye en temps et en heure et puis à travers ce risque on peut aussi y voir. Les solutions qui ne sont pas maintenus et donc demain d'avoir une risques d'avoir une paye également fausse et une complexité croissante dans au sein des services paye bien évidemment l'optimisation des coûts, toujours un qui qui est un sujet récurrent aussi auprès des RH et auprès voilà des dirigeants d'entreprise, donc de travailler sur ces coûts des fonctions support. Et puis les les des RH également les DS I sont attendus sur le terrain de l'efficacité, on parlait tout à l'heure des conditions réglementaires. Égale toujours plus complexe la mise en place du digital, l'expérience utilisateur, la simplification des processus. Voilà travailler sur ces gains de temps, l'accessibilité des solutions et des services. Et puis travailler aussi sur l'image là rétention même des collaborateurs. Aujourd'hui, on voit que c'est un vrai sujet, donc voilà, c'est une moderniser aussi l'image de l'entreprise, travailler par exemple avec un module intègre, un module abordé Bing. Voilà, c'est aussi travailler sur l'efficacité, une meilleure productivité et un confort des équipes. Qui s'occupe de la paye et pas que un puisque ça touche tous les acteurs de l'entreprise, allant du salarié. Jusque effectivement, les équipes peinent et et les et les services connexes. Ouais donc répondre à des forts challenges et en même temps pouvoir continuer à améliorer l'expérience collaborateur tout à fait qualité et réduction des coûts. Ouais, exact alors donc ça veut dire que quand ? Quant vous, vous commencez une analyse Duty, j'imagine que vous déployez une méthodologie et que vous avez une approche structurée. Alors est ce que tu peux tout à fait ? Oui, bien sûr. Alors c'est une approche qu'on a maintenant, j'en parlais tout à l'heure, ça fait plus de plus de 20 ans, en tout cas qu'on a travaillé sur cette approche. Alors, par rapport à la phase d'audit. C'est, c'est un je dirais, c'est un schéma assez classique. C'est 3 étapes aussi bien quand on accompagne les projets nationaux, c'est à dire qu'on est sur un système français, un projet France que un une étude sur effectivement une solution qui serait plus internationale, donc on on a les la, la double approche, avec une méthodologie qui va s'adapter. En fonction du timing du projet, en fonction aussi. Bah des des informations qu'on peut récupérer donc c'est aussi l'occasion bah de de pouvoir fournir des insights et de travailler sur un certain nombre de de données avec avec les les dirais les correspondants dans l'entreprise qui sont en charge du projet et de leur fournir. Voilà ces informations pour avoir au plus juste une projection des coûts et travailler sur le le business case et puis donc. C'est cette méthodologie, c'est d'abord un diagnostic de l'organisation actuelle, une photo de l'existant, de l'organisation, des processus. On va, on va aller recenser l'ensemble des coûts et évaluer la performance de cette de cette de la productivité et à la fois du coup complet par rapport à à nos benchmark. Et puis ensuite euh, on va aller dans un 2nd temps, allez agir sur tous les leviers d'optimisation, donc aussi bien d'un point de vue technologique basé sur la solution. Cadet. P propose donc la mise en place par exemple, de de workflow, d'automatismes, de de de contrôle embarqué. Voilà de sur sur toute la partie technologie et sur la partie organisation, ça peut être également sur le transfert de responsabilité et d'un processus métier. Ou de de tout. Enfin, je dirais pour la partie paye. Payet déclaratives et et de processus chronophage. On parlait tout à l'heure des ijss ou par exemple des solde de tout compte, donc on va aller finalement regarder tous les leviers qui s'offrent. Je dirais à nos clients ou nos clients, dans la mise en place d'une solution qui serait adaptée sur mesure. Et puis enfin. Ce sera également l'occasion, donc, une fois qu'on a fait ce diagnostic, identifier l'ensemble des leviers de l'organisation, c'est d'aller chiffrer le scénario de transformation et mesurer les impacts financiers, c'est à dire à la fois valoriser les ETP de l'organisation cible, c'est à dire aujourd'hui. L'organisation comprend un certain nombre de TP pour réaliser l'ensemble de ces processus et demain par le biais de mes leviers, à la fois organisationnelles, à la fois technologique et de la solution proposée, je vais pouvoir aller mesurer le gain sur ces temps passés, mesurer les gains de productivité à la fois aussi sur le qualitatif. Et on l'a dit sur les temps passés. Et puis chiffrer les impacts financiers, bien évidemment avec le chiffrage du projet et le ROI. Associé. D'accord, donc, ici, on a repris dans ce slider sur tous les leviers de optis un tous tous les domaines dans lesquels vous allez pouvoir proposer des solutions ou ou ou interrogé, poser des questions. Tout à fait. On va retrouver à la fois les processus, la technologie et l'organisation. Lorsqu'on est typiquement sur un projet où on externalise tout où partie de la fonction. D'accord d'accord, donc vous arrivez avec des des questionnaires et vous interrogez des personnes au fil de au fil des jours. Alors en fait, ça dépend de comment le le. La mission a été cadré dans cette phase de diagnostic, je dirais que ça dépend si on a accès ou pas aux acteurs. Bien souvent oui, puisque dans dans ce genre de mission, on prévoit déjà. Bah les différents acteurs en charge des différents sujets sur les processus administratifs, sur les processus de paix, de manière à ce qu'on ait la vue la plus exhaustive possible et la meilleure cartographie, la meilleure analyse des axes d'amélioration avec les leviers qu'on peut mettre en place effectivement. Et puis on peut travailler aussi parfois. En fait, Nathalie, ça nous arrive aussi. Bah de travailler avec, je dirais un ou 2 acteurs, plutôt en huis clos, parce que ce sont des projets qui pour le moment sont soit confidentielles, soit on est dans une réflexion qui est un petit peu plus lointaine et ce qu'on recherche avant tout, voilà, c'est de c'est de savoir si on ouvre pas cette piste de réflexion. D'accord, d'accord. Alors là j'ai affiché un un slayed qui parle de chiffrage, donc on est dans l'espace finance. Est ce que tu peux nous donner un peu plus de détails ? Oui, tout à fait. Alors là, on est sur ce que j'expliquais un peu, peut être un peu rapidement dans le chiffrage du scénario de transformation et des impacts financiers. Finalement, une fois qu'on a fait ce diagnostic et identifier l'ensemble des leviers, on va aller chiffrer, c'est à dire que on a le coût complet actuel. Le TC au actuelle donc avec en partie les les coûts relatifs au métier, aux différents processus qui sont analysées, l'ensemble des coûts liés aux systèmes d'information. Et on va aller appliquer ces leviers et et. Mesurer finalement la cible donc, qui comprendra l'organisation cible, c'est à dire des ETP métier restants ou en tout cas après je dirais augmentation de la productivité liée au au scénario cible et le cou système proposé par rapport au coût actuel. Donc ça nous permet à travers donc cette identification des leviers, ce chiffrage des leviers d'aller mesurer le ROI donc du projet. D'accord, OK alors j'imagine que en général vous utilisez cette méthode au pour démontrer la pertinence du recours à l'externalisation comme étant un levier principal. Alors je crois que t'as quelques chiffres qui sont issus du White pape. Je vais les afficher alors d'ailleurs mon oreillette m'a dit que le White Paper était aussi disponible au téléchargement. Sur l'espace du Webinar, donc vous le trouverez aussi, vous pourrez aussi le télécharger. Voilà des chiffres qui sont issus de ce whitepaper quelques commentaires Thomas. Oui, alors tout à fait ce qu'on peut dire. Ces résultats sont issus d'audit qui ont été réalisés donc auprès de d'organisations internationales. Bien évidemment, les chiffres qui ressortent sont des moyennes. Les résultats quand on les applique à des projets d'externalisation peuvent être très variables. Tout dépend en fait finalement de la maturité de ces organisations. Au départ, je dirais, d'un point de vue aussi bien de leur productivité avec les systèmes et et et qu'ils ont mis en place. Et puis si déjà ils sont dans une logique. Oh, non d'externalisation là, ce qu'on peut dire, c'est que quand on compare des organisations qui internalisent leur paye à des entreprises qui ont recours à l'externalisation, on constate par exemple, si je prends le cas de la France, que ces coûts diminuent de l'ordre de 20%. Lorsqu'on est voilà sur une entreprise qui externalise sa paye et comme je le disais, ça va varier effectivement en fonction. Bah de la maturité de de ces organisations. Donc ce ce constat qu'on fait sur ces organisations, donc là plutôt à l'international avec. Une partie de coût caché un intégré peut être là par pays hein ? On le voit. On retrouve également cette même logique lorsqu'on est également sur des solutions nationales, c'est à dire que ces entreprises vont aussi en profiter pour revoir leur organisation et retravailler sur des processus internes. Donc bien souvent, on est dans un projet d'externalisation de paye ou de de paix et de fonction à la fois d'une partie métier. On en profite aussi pour rationaliser, mutualiser un certain nombre de processus, même ceux restant en interne. Donc on a des gains à la fois liés au projet et à ce que peut apporter. Voilà le prestataire, puisque là on est bien dans dans ces chiffres, sur des prestataires de paye, en tout cas pour d'externalisation qui sont soit ADP soit d'autres prestataires, puisque ce sont des odes qui ont été menées. Voilà auprès d'entreprises qui elle avait externalisé mais pas nécessairement auprès de la DP. Donc voilà ce que je peux dire en tout cas pour ces chiffres et on voit qu'il soit à peu près assez similaires en fonction des pays. Et plus ou moins en fonction également du panel qui avait qui a été effectivement utilisé, mais en fonction aussi de la complexité de l'abeille qui peut aller peser plus ou moins finalement dans dans dans le résultat. D'accord d'accord, donc ça veut dire que si moi je suis une entreprise et que je décide d'aller calculer mon tuyau, je vais pouvoir aller me comparer à un sal imagine que c'est un des avantages. Mais justement quels sont les enseignements que je vais pouvoir tirer de ce type de démarche ? Les enseignements vont être nombreux. On va alors déjà ils vont permettre de d'obtenir une cartographie de l'organisation actuelle, donc des temps passés sur les process, d'identifier les processus chronophages et les premiers axes de progression. Finalement, c'est à dire de voilà on, on va les regarder, de l'embauche à la sortie du collaborateur et par processus, on va identifier bah ceux qui prennent le plus de temps, alors ça peut être un effet aussi volume un de volumétrie mais bien souvent c'est également des manques d'automatismes où ? Des processus simplement à revoir. Donc c'est on parlait tout à l'heure de de d'aller observer l'ensemble des leviers à chacun de ces dans chacun de ces processus. On va effectivement identifié. Si voilà, on manque d'automatismes, on peut-on peut peut être interfacés, on peut-on peut peut être aussi externaliser. Voilà des processus qui bat viennent finalement. Je dirais un peu pourrir le quotidien du gestionnaire de paye parce que. Il va être interrompue durant durant ces ces phases de contrôle, et cetera donc tout dépend en fait du contexte de, de de chacune des organisations, et on va aller bien. Identifier ses axes de progression ensuite cette ce bench marqué face aux entreprises, voilà de même taille, de même complexité, de prendre du recul sur ses pratiques. On parlait du un peu de regarder finalement si j'ai une organisation centrale locale dans telle dans telle branche, est ce que voilà par rapport au chiffre du bench Mark de ADP ? Où est ce que je me situe ? Et puis allez bénéficier des baisses practices de notre expérience pour dire Bah tel secteur ou tel secteur d'activité, on a mis tel outil de de levier en place et puis surtout de mesurer les impacts organisationnels et financiers. On en parlait tout à l'heure. Bah d'un projet d'externalisation avec ADP, quels que soient vos enjeux économiques qualitatifs, assurer la pérennité de votre paye ou dans le cadre de chantiers de transformation digitale par exemple. D'accord, donc ça veut dire que je vais pouvoir vous demander d'aller un peu plus loin dans certaines, dans certaines identifications, ou de préciser certains leviers, de façon à m'aider derrière, à construire ma stratégie. Oui, c'est surtout de voilà de d'apporter le maximum d'informations pour pouvoir décider de se dire oui, ça, c'est un projet qui va pouvoir nous apporter aussi bien d'un point de vue économique que qualitatif et qui vaut le coup. Voilà de de de d'envisager en tout cas alors quand on on est dans un projet, dans une réflexion et puis parfois voilà, on a besoin aussi d'aller mesurer. Bah l'impact, c'est des investissements qui sont aussi conséquents donc c'est important de pouvoir mettre en perspective. Bah le coup d'appeler, j'allais le coude de mise en place avec les gains que ça peut nous apporter par an. Super OK, c'est clair, je pense que c'est clair d'ailleurs, si ça l'est pas, n'hésitez pas à poser vos questions, hein. Vous avez un espace réservé à cet effet ? Écrivez nous et on répondra à la fin de la présentation. Enfin, Thomas vous répondra à la fin de la présentation. Alors justement, on en parlait. On disait tout à l'heure que vous alliez questionner, vous allez vous intéresser au dites à et donc vous rencontrer ou pas. Les équipes, donc les équipes RH, comment est ce que vous êtes accueilli ? Quand vous arrivez avec votre casquette d'auditeur ADP, comment vous êtes accueillis par ses équipes ? Alors déjà, on a plusieurs phases, on il y a vraiment une phase de cadrage dans lequel on prépare. Il y a une sorte de. De staff de l'équipe ? Finalement, qui va participer au diagnostic ? Mais on est toujours très bien accueilli. Je dirais dans les dernières années, les entreprises. Finalement, les équipes peinent. Aujourd'hui sont plutôt habitués à ce genre d'exercice. Il y en a beaucoup qui ont travaillé sur la mise en place de. On parlait tout à l'heure de centres de services partagés qui ont parfois créé aussi des métiers propres. Euh au pilotage de des processus à la qualité donc c'est. C'est devenu une un exercice plutôt, je dirais habituel et donc du coup un petit peu mieux, pas mieux perçu mais moins redouté des équipes. Et puis, en fonction des projets d'externalisation métier ou non. On va, on va déterminer un panel de personnes plutôt impliqués, motivés où qui peuvent participer en fonction de la, disait de la confidentialité ou non pour réaliser les interviews et pour récupérer, voilà le maximum d'informations. Après c'est toujours mieux pour nous de déterminer déterminer le bon moment pour aller solliciter. C'est plutôt ça le le là là là chose à laquelle on pense en premier, c'est de pas voilà, ils sont bien souvent assez surchargé hein faut le dire dans les, dans les équipes, dans les équipes paye qu'on rencontre et on évite de proposer des entretiens en plein contrôle de paye. Par exemple. Voilà, on rajoute pas du stress au stress donc donc voilà, on s'organise de manière à à ce que tout se passe bien. On présentiel bien souvent. Voilà on en tout cas on le moi. Pour ma part, c'est ce que c'est, ce que je préconise et c'est comme ça que j'aime, gérer les entretiens comme quand c'est possible. Bon là on a vu que le contexte était un peu particulier. Les méthodes de d'entretien ont un peu changé mais en tout cas voilà c'est bien aussi pour récupérer le maximum d'informations que les personnes soient soient détendus. Les gestionnaires sont sont interviewés en règle générale, sans leur management également, de manière à ce qu'il puisse parler, voilà le plus librement possible et qu'on puisse aller creuser au niveau des voilà de de chacun des processus. L'ensemble des leviers. Ce qui pèse est ce qu'on va pouvoir voilà tout de suite apporter travailler sur des Quick wins, travailler sur, voilà des leviers plutôt de fond. Donc voilà, c'est comme ça. Quand en tout cas, on est toujours bien accueilli. Pour répondre à ta question, j'imagine de toute passion que vous présentez là la méthodo en amont aux décideurs et que du coup, ils ont le temps d'organiser tout ça et de de préparer les équipes. C'est ce que tu disais aujourd'hui. Oui, aujourd'hui c'était super. On est, on a une phase de cadrage dans lequel voilà, on explique bien la méthodologie, on présente il y a un questionnaire effectivement qui était adressé de manière à recenser. Voilà, c'est temps passé. La méthodologie est bien expliqué, on l'adapte effectivement aux aux personnes qu'on va rencontrer en fonction de leur périmètre. Donc voilà, on essaie d'être les plus claires possibles pour avoir l'information la plus, la plus claire possible aussi. Merci, merci Thomas de ces précisions. Alors imaginons maintenant que je suis allée des RH Daf ou des si et que j'ai pas envie de faire appel à qui que ce soit pour aller fouiller dans dans la façon, dans mon organisation et dans la façon dont je travaille et j'ai envie de mener ma démarche tout seul. Thomas est ce que tu as des recommandations pour moi oui bah déjà de contacter ATP de le faire avec nous. Bien entendu, si vous avez un projet en réflexion. Non non Ben oui. Effectivement, donc nous aujourd'hui c'est notre, c'est notre métier. Donc dans l'équipe, on accompagne sur ces sujets d'organisation, mais à la fois, voilà là là là je dirais que la mesure du coup ça n'est qu'une des des composantes de ces études nécessaires. Voilà pour pour défendre un projet bien sûr, mais ses réflexions sur l'organisation et sur l'évolution système ou ou ou l'externalisation de fonctions. Bien évidemment, on est là pour vous accompagner. Après, pour une première approche, on a effectivement publié depuis 2010, 2011 différents whites différents, livres, livres blancs différents, Beach Marques avec une méthodologie. Je pense assez bien assez claire qui voilà, vous donnera un un, une première idée de comment vous pouvez recenser les temps et au niveau de vos processus et avoir une première réflexion, une première cartographie pour identifier bah vos coups de la manière un peu la plus exhaustive possible et et les axes de progression au niveau. Les processus les plus chronophages on parlait des ij tout à l'heure par exemple, voilà c'est c'est c'est. C'est ce que je conseillerais en tout cas, c'est de de d'avoir cette approche assez par processus pour identifier aujourd'hui ce qui ce qui, ce qui peut peser, ce qui était énergivore dans l'organisation. D'accord, donc je commence par identité, tous mes processus, puis je les analyse un par un en regardant quelles sont les influences qui viennent à droite à gauche, Quel est le temps que passe mes équipes à réaliser tous ces processus et donc après je vais réussir peut être en allant voir dans les livres blancs d'adapter. Je vais peut être réussir à me positionner par rapport à mes pratiques. Voilà après, pour les leviers d'optimisation, Ben je peux vous appeler où ? Où oui, tout à fait. Après ça, ça, non pour nous appeler ça, c'est sûr. Après, je pense que pour les organisations complexes qui ont, je dirais, une paille plutôt locale, des des processus différents ou des acteurs, je dirais assez éclatés. Sur l'ensemble de ces processus, c'est assez complexe. C'est pour ça que travailler avec nous, c'est l'occasion de définir avec vous un avec avec nos clients, nos prospects, un panel. Voilà pour avoir le le, je dirais le là là photographie. La plus précise ce qui n'est pas toujours évident, c'est, c'est quand même ça peut être très simple et ça peut être très compliqué en fait d'avoir de de, de de de, de de recenser cette partie là, ça demande une méthodologie et et et voilà, et c'est notre métier. Donc n'hésitez pas à nous appeler. Et puis c'est l'occasion d'un échange aussi voilà de recommuniquer peut être aussi ces belles marques. D'accord ? Très bien Ben merci beaucoup Thomas, merci pour tous ces détails, toutes ces précisions et bien écoutez, je vais passer maintenant au dernier slayed et je vais vous demander, et bien de de répondre ne pas de répondre on va répondre à vos questions donc merci à tous. Merci d'avoir d'avoir tout écouté, d'avoir patienté jusqu'au bout et maintenant c'est à vos questions. Et tu es tu disponible es tu prêt à répondre à toutes les questions qui ont été posées sur, sur les les questions réponses ? Thomas, est ce que tu m'entends. Alors Nathalie, je te demande juste une petite 2nde. Thomas va un tout petit problème de son. Il va se connecter en l'instant. D'accord ? On va le remettons donc je vais déjà vous remercier pour toutes les questions que vous venez de nous poser. Malheureusement, j'ai besoin de sommeil, alors je vais commencer par une, une question que je vais un peu transformée, pardon pour pour la personne qui vous a qui nous a posé cette question. Un. Parce que je vais la rendre un petit peu plus taquine, alors je sais pas si Thomas a pu nous rejoindre, oui celui-là, je vous entends oui, impeccable. J'ai été déconnecté, super merci Thomas de de merci de cette présentation déjà et puis voilà. Alors première question un peu taquine. Qui nous a été posée par quelqu'un, mais je la transforme un petit peu. Qu'est-ce que je venais de dire ? OK, on a bien compris qu'aujourd'hui c'est ADP qui réalisent le CE type d'étude chez un truc dans le cadre d'un projet d'externalisation. Mais dis moi, ADP, proposer les canalisations, est ce que vous êtes un peu juge et partie, qu'est ce qui va garantir le sérieux de la démarche ? Alors oui, c'est une bonne question. Banos, audit sont réalisés en toute objectivité, hein. Selon une un process, une méthodologie commune à toutes, toutes ces études, hein ? C'est ce que j'ai expliqué précédemment, on a une phase de diagnostic pour identifier l'ensemble de ces leviers qui est partagée, qui est validé entre Bâle, le, les clients ou non client et le le consultant en charge de l'étude et des ajustements éventuels qui sont validés. Je dirais par en partenariat ou en par consensus. Avec, avec les acteurs de l'entreprise, alors qu'on réalise les audit, on affine les scénarios, le scénario cible ou les scénarios en fonction. Effectivement bah des retours des uns et des autres. Et puis c'est surtout toute l'information qui est qui est. Je dirais récolté est issue des et et transmises par l'entreprise, c'est à dire que voilà, on travaille vraiment sur sur des informations qui nous sont communiquées, et on on challenge bien évidemment l'impact. Les différents leviers en fonction. Bah de de ce qu'on va pouvoir proposer dans le scénario. J'espère que j'ai répondu à ta question. Tu y as répondu, merci beaucoup, alors j'ai j'ai une autre question, quel est le niveau de détail des eaux dites. Alors le niveau de détail des eaux, dites bah déjà on va recenser. Se prête du 140, je dirais process ou sous processus de ? De l'entrée à la sortie du du collaborateur, donc on va, on va aller regarder en détail Ben tout ce qui est lié au processus d'embauche. Au départ, la gestion des modifications contractuelles, le contrôle de paye, la gestion des temps. Tout ce qui, tout toute la partie je dirais, tous les processus qui sont gérés aujourd'hui par le le, le service de paye et on va aller effectivement récolter les temps et en tout cas. Le le qui fait quoi ? Et les temps au niveau de chacun de ces processus en détail et de la même façon. Voilà, on va nous communiquer, on va récolter, on va les creuser. La partie des coûts, de manière à avoir, voilà la cartographie la plus la plus précise possible et le maximum de détails. Alors ça, c'est pour la partie, donc voilà, sur certains audit sur d'autres, on va être peut être moins en profondeur. On on réalise quand même des études aussi. Je pense notamment aux études à l'international où on va travailler plutôt par questionnaire parce que effectivement on peut pas passer sur chacune des organisations, parfois il y en a. Énormément et on peut pas avoir ce ce niveau de finesse avec des entretiens au niveau de chacun des processus, sur toutes les organisations par pays, donc on a une approche qui va être bien évidemment différente. Ça veut dire que en même temps d'ailleurs, tu viens de répondre à une autre question qui posait enfin, qui était, combien de temps est ce que ça va prendre ? Ah oui, alors combien de temps est-ce que ça va prendre effectivement cette question ? C'est assez. Ouais, on on a des études qui qui prennent plusieurs mois et d'autres qui vont être beaucoup plus courtes parce que c'est une vue de Insight, c'est ça va nous demander peut être une réflexion plus avec un petit peu plus de hauteur et entrez moins dans le détail mais globalement sur les types de mission qu'on coupe nous le plus fréquemment on va être mobilisé, je dirais un consultant 15 jours et puis. On, on est sur une part sur des restitutions sur je dirais sur entre le début de la mission et là la direction de la direction générale. À peu près 2 à 2 à 3 mois après. Bien évidemment, ça reste une moyenne. Et puis chaque contexte est différent, donc c'est c'est un peu, c'est un peu plus difficile de de répondre à ça, mais voilà, on mobilise ce temps en règle générale sur les, sur les projets sur lesquels on travaille. D'accord, d'accord, alors on a une remarque d'un Monsieur qui nous dit que le coût va également dépendre du niveau de service proposé aux collaborateurs. Par exemple l'existence d'un front office outillé ou d'une assistance transporté auprès des collaborateurs. Qu'est ce que t'en penses ? De cette remarque alors bah oui, bah tout à fait, le coup va être renforcé en fonction de des ressources qu'on va mettre en place pour répondre justement aux collaborateurs. Après, ça dépend aussi de la culture d'entreprise, bien évidemment. Alors il y a le parti culture d'entreprise et la partie outils mais paradoxalement plus d'outils aussi. Mes équipes front office où mes équipes peinent d'un point de vue général et plus je vais aussi gagner en productivité, donc à la fois je vais mobiliser peut être dans mon organisation des personnes, mais si je les outils, voilà, je veux gagner en productivité plutôt que de répartir, cette charge peut être sur des sur un gestionnaire qui aurait l'ensemble du portefeuille. La relation salarié. Voilà. Et qui qui prendrait plus de temps. Donc oui ça peut bien évidemment influer. Comme tout, tous les. Processus sur sur ce coût complet. Parce que c'est ça prend du temps et et des coûts complémentaires aussi lié aux outils. D'accord, alors quand vous étudiez, c'est cool, alors on a une question, enfin, quand on vous étudiez les processus, on a une question sur les processus de visite médicale, est ce que vous les visitez ce processus là ? Alors ? C'est une bonne question, on le, le processus sur les visites médicales fait pas partie du référentiel que qu'on qu'on a dans la là, là je dirais dans notre dans notre fonction paie et Administration du personnel. Mais par contre, effectivement, s'il y a des leviers qui peuvent être associés et qui peuvent être proposés dans le cadre de ce processus, oui alors d'un point de vue je dirais purement bench, marking va peut être pas être pris en compte de la même façon que de la gestion de intérimaires, mais d'un autre côté, dans le cadre de la réflexion sur les leviers, s'il y a des choses qui peuvent être apportées, bien évidemment on va pouvoir échanger au sur sur ces leviers qui peuvent être mis en place. Sachant que nous, on propose un une, une solution, justement, un service qui permet d'externaliser la gestion du processus de visite médicale. C'était quelque chose qui sont qui est proposé par l'équipe, qui gère les hygiénistes, donc j'imagine que ça doit être un processus chronophage pour qu'effectivement le propose en externalisation. Donc OK, alors je je, je bouge sur une autre question plainte, Ah question. Externalisation implique ajustement systématique des effectifs et Administration du personnel question. Donc. Mon ami, voilà. Pardon ? Non, non, non. Alors externalisation ? Déjà système métier ? Nécessairement, si vous transférez une partie des tâches, il y avait une question d'ailleurs, sur le taux sur lequel on pourra peut être répondre aussi, Nathalie, je suis passé justement, quand on est dans des. Bah oui en fait. Enfin, les 2 peuvent être piliers. L'externalisation alors ça va pas on on peut s'apercevoir et quand on quand on on suit certains clients et cetera que ça va dépendre de si la transformation est bien mise en place. Bah si demain vous transférer une partie. Des tâches et de la responsabilité dans le cadre de l'externalisation de fonctions. L'idée, c'est bien évidemment de gagner en productivité et donc de réallouer ces tâches sur d'autres activités à plus forte valeur ajoutée et pas nécessairement au sein de la paye. Après, ça peut être au sein de la paye parce que on est en sous qualité ou en sous effectif sur un certain nombre de processus donc il va y avoir un jeu effectivement par rapport au temps passé, mais je dirais donc au jeu TP au temps passé qui peut se faire sur les processus après si on est dans un cadre d'externalisation de fonctions. Oui, clairement. Et là, je rebondis un peu sur le taux. Ce qu'on constate, c'est que sur des projets d'externalisation de fonctions moyenne, on est de l'ordre entre 50 et et 60% de taux de durée de transferts de non seulement de tâches, mais à travers les outils et cetera, ou de de de gains de productivité liés à des organisations qui gèrent totalement leur paye. En internaliser avec une externalisation, je dirais de de paille déclaratives, donc en en en mode boutique en mode ménage service pour parler. Alors pour continuer sur sur les questions qui concernent l'externalisation, on a une une autre question sur est-ce qu'on peut proposer à nos clients une prestation de prise en charge direct de réponse aux questions des salariés aux clients du salarié du client ? Pardon ? Donc on peut parler. Oui, alors je sais pas Nathalie si tu voulais y répondre sur la partie, sur l'offre, mais on a effectivement des offres de Call Center. C'est bien nos clients ? Oui, tout à fait. Mais on sait répondre effectivement à des questions qui concernent les bulletins ou de la gestion administrative, et on peut répondre directement aux salariés du client. Tout à fait, oui, tout à fait dans le cadre effectivement du périmètre d'externalisation qui aura été. Été mis en place. Un bien sûr, oui, oui où déjà présent si vous décidez d'avoir recours à ses services puisque il peut être indépendant de de l'externalisation d'une externalisation de gestion de de l'appel. Alors on a une autre question, je sais pas si tu vas pouvoir y répondre Thomas, mais quel est le coût moyen d'un bulletin de paie en France ? Alors d'un bulletin de fait, il qu'on retrouve, oui, oui oui, dans les 445€ par salarié par an. Et c'est cette composante, j'irais là qui te prend en compte l'appareil, s'il a par métier. Alors sachant que dans benchmark, qui vient de préciser en tout cas plutôt dans ce Livre blanc, dans ces tendances qui sont partagés, on est sur des organisations de plus de 300 salariés gérés. C'est pour ça qu'on a encore un référentiel dans le bench Mark 2018 sur les organisations elles de plus de 1000 salariés. Donc, plutôt sur les, les plus grandes entreprises et voilà avec des variations. Mais on va être, on va être dans ces énormes, dans cette, dans cet ordre de coûts. De toute façon, n'hésitez pas à télécharger le le Livre blanc, vous aurez des réponses et puis surtout, vous pourrez vous marquer par rapport à d'autres pays et vous aurez d'autres chiffres que ceux qu'on vous a présenté ce matin. Alors j'en profite. N'hésitez pas à poser vos questions, alors est ce que j'ai encore une question plus plus, plus, plus, plus je cherche. Est-ce que tu as vu d'autres questions Thomas ? Je crois qu'on a répondu à toutes les questions. Ben oui, écoute, dis moi qu'on a répondu à toutes les questions balais. Je vais t'en poser une petite dernière. Pour pour parce que c'est peut être une question que nos les personnes présentes aujourd'hui se posent mais n'ont pas posé la question, combien ça coûte un audit ? Ah combien ça coûte ? Bah écoutez c'est, c'est non. C'est justement je pense, c'est un peu le le le la force en tout cas de de de de ADP et de d'avoir mis en place cette cette organisation, cette organisation dédiée justement à l'étude de de ce de ces projets, c'est que dans cette phrase quand même commerciale ou en tout cas lorsque le projet identifier une il y a une volonté, voilà de d'aller vers de l'externalisation système ou ou de ou métier, bah c'est pouvoir. Proposé dans l'accompagnement commercial cette étude, alors après définir en fonction de la complexité des organisations et et de de l'ordi, cadrage de voilà, comment ? Voilà les ressources qui doivent être impliqués. Mais ça fait partie de notre justement, de notre phase d'avant vente de de proposer cette étude et de travailler. Donc je dirais dans le cadre classique de la vente est proposé ses études. Très bien Ben merci Thomas, nous n'avons pas d'autres questions. On va peut être laisser 15 secondes aux participants qui souhaiteraient nous reposer une question. Mais sinon, bien écoute Thomas, je te remercie, remercie beaucoup pour toutes ces informations. Bien sûr, Thomas et moi sommes à votre disposition, sinon vous pouvez contacter votre interlocuteur habituel, vous connecter sur notre site FR point p.com. Ah j'ai un message, Ah ça y est, on a une question, quelle est la part des entreprises que vous gérez qui ont externalisé totalement leur paye où ? Alors ça ? Est-ce qu'on sait répondre ? Je ne je ne sais pas répondre, est ce que toi tu sais répondre Thomas, il a non, j'aurais pas le chiffre exact, j'ai je le pense mais je préfère pas dire de bêtises et à ce moment-là on va répondre directement, on va demander une petite registre oui, recherche d'autant plus que en fait on on propose de ce qu'on appelle l'externalisation à la carte, c'est à dire que on peut proposer différents niveaux d'externalisation. Vous avez un premier niveau d'externalisation. Qui est du processing, et donc qu'on va pour lesquels on va faire de la maintenance du système et on va proposer de l'accompagnement à l'utilisation d'explications. Résultat, après on peut externaliser la totalité de la gestion de la paye. On vous pouvez en intermédiaire décidé d'externaliser par exemple la gestion des déclaratifs, la gestion des indemnités journalières, la gestion de de. Puisqu'on a décollé nationalitaire, on a différentes activités comme ça donc, et les solde de tout compte aussi que vous pouvez finaliser auprès de la DP. Alors j'ai sûrement oublié quelque chose. En tout cas on va vous répondre pour vous donner la part des entreprises qui ont totalement externalisé leur paye avec AB t on vous répondra. Voilà, merci à tous. Et puis Ben écoutez, j'espère vous retrouver très bientôt dans un dans un prochain. Dans un prochain webinar. À très bientôt au revoir merci, merci, au revoir. _1652865291271

ROI, coût, investissements sont des termes qui reviennent constamment sur le devant de la scène pour de nombreux décideurs. Mais quelle méthode peut réellement vous permettre de calculer le coût lié aux processus RH & Paie ?

Depuis 2011, ADP répond à la question du coût de la fonction "Administration du personnel" avec notre livre blanc basé sur la méthode du TCO ou Coût Total de Possession. Cette étude porte sur la productivité des organisations administratives des Ressources Humaines. 

Nous y apprenons notamment que le coût moyen en France est de 445 € par an et par salarié, (main d’œuvre directe et SIRH) et de 558 € en incluant les coûts cachés.

Au travers du retour d’expérience de Thomas Pavin, Consultant en charge de la réalisation d’audits d’organisations RH, vous découvrirez : 

  _1652865291420